Paroles

21 janvier 58

21 janvier 58
C’est la dernière fois qu’on hésite
On se donne les derniers regards
Les derniers mots pour la mémoire
On n’ose pas dire « Au revoir »

Toute une vie dans 2 valises
Faut pas croire que ça cicatrise
Lui, 38 ans, elle, 31,
Ma soeur qui leur donne la main
Röman aura 6 ans demain

Y’a de la neige sur Paris, f’ra bientôt nuit
Les mêmes lumières sur Orly qu’à Varsovie…

Un paysage à contre temps
Qui s’ra plus jamais comme avant
Janvier 58 à Paris
Un aéroport qui s’ennuie
L’avion arrive de Varsovie

Les mots n’ont plus la même couleur
Mais les silences font toujours peur
Et tous ces regards inconnus
Qui mettent tant le coeur à nu
Il faudra bien qu’on s’habitue

Sur une photo en noir et blanc
Il reste 2 sourires d’enfants
Quelques baisers un peu fragiles
Et un souvenir qui s’effile
Des graffitis couleur d’exil

J’avais tous ces mots en retard
Las bas au fond de mon histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.