Livre d’or

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
2360 messages.
Denis Reynaud a écrit le 11/02/2020:
C'est peu dire que nous l'aurons attendu, et que nous l'aurons même attendu pendant près de quatre décennies, ce troubadour espiègle, narquois, impertinent qui saurait trouver un ton nouveau, personnel et résolument contemporain pour vilipender ce qui nous fout en rogne depuis toujours mais n'a cessé de se durcir tout au long de ces années-fric, de ces années-frime, de ces années cynisme, affairisme et clientélisme héritées en grande partie du « changement » au pouvoir ! On commençait à désespérer de le voir arriver un jour, ce trublion chantant qui saurait pousser avec intelligence et une solide dose d'humour les indispensables gueulantes qui nous ont fait défaut pendant si longtemps, les salutaires indignations contre tout ce qui se profilait déjà lors de nos utopiques seventies et que nous prenons aujourd'hui en plein dans la margoulette, sous une forme plus brutale encore que tout ce que nous avions pu imaginer. Peut-être l'avez-vous trouvé, vous autres, votre empêcheur de désespérer en rond. Pour moi, il porte depuis des années le nom d'Eric Frasiak, et ce n'est pas le spectacle splendide qu'il nous a offert hier soir au Forum Léo Ferré qui risque de me faire changer d'avis ! En quelque deux heures sans temps mort et sans la moindre pesanteur inutile, solidement épaulé par son époustouflant pianiste-choriste-bruiteur-gagman Benoît Dangien, Eric nous a démontré de façon magistrale que l'on pouvait toujours, contrairement à une idée répandue, dénoncer sous une forme fort peu policée les « maux qui nous accablent » dont Béranger parlait en son temps, la connerie éternelle étant le premier d'entre eux (de ce point de vue, « Espèce de cons » ou « Un gros con » sont d'une fidélité irréprochable à l'enseignement du maître !). Qu'il n'était pas non plus interdit d'évoquer avec tendresse et une pointe de nostalgie la déshumanisation galopante et le déracinement (« Charleville », « Le jardin de papa », « 21 janvier 58 ») sans verser pour autant dans la mièvrerie et les clichés misérabilistes, de rire de ce qui n'est pas drôle, ou pas vraiment (« Rhinovirus »), ou encore de railler avec férocité mais sans démagogie ni populisme le cirque politicien (« Cuisine politique », librement inspirée du « Magouille blues » de qui vous savez !). Un dernier mot, à propos de Béranger justement. Contrairement à ce que je pronostiquais un peu imprudemment il y a deux jours, Eric n'a interprété hier soir aucune de ses délectables reprises du père François (nous avons eu droit, en revanche, à une « Graine d'ananar » que Léo n'aurait pas reniée, même si l'accompagnement rappelait plutôt Brassens !), ni même sa chanson-hommage à l'idole de ses jeunes années. Certains s'en sont étonnés. Je ne fus pas le dernier, mais je pense, à la réflexion, que ce choix était sage : il ne faudrait pas que l'ombre du chanteur au catogan devienne envahissante pour Eric et qu'il soit définitivement réduit au statut de « fils spirituel de » par ces journalistes paresseux qui, trop souvent, ne connaissent rien à leur sujet et se contentent de colporter les lieux communs que leurs collègues ont déjà colportés avant eux ! Au total, une chaleureuse soirée de communion « ananarchique », joyeuse et fraternelle. Encore merci à toi, Eric, pour ce moment de bonheur mémorable, et un très bon samedi à vous tous, aficionados de la « chanson nécessaire », pour pasticher notre cher Bubu !
Jean-Michel & Françoise a écrit le 09/02/2020:
Bonsoir Eric, c'est de ce bout là de la France et sous la tempête que Françoise et moi-même souhaitions te remercier pour ce joli concert d'hier soir à Morlaix, un grand bravo également à Benoît Dangien qui a animé avec tous ses doigts, sa voix et son humour la trame du récital et à Steve Normandin pour ses interventions avec son accordéon. "Charleville..." tourne en boucle aujourd'hui sur mon lecteur, il n'y a rien à jeter... Que dire de plus, chapeau pour les uns, casquette ou bonnet pour les autres... A bientôt, JM
CLECH a écrit le 09/02/2020:
Belle découverte ce soir, samedi 8 février 2020, à Morlaix, petite salle comble. Concert intimiste, une vraie régalade. Un musicien au clavier juste excellent, drôle et sensible, un chanteur guitariste qui compose de magnifiques textes, qui les interprète avec beaucoup de pudeur mais aussi de talent. Bref, merci les gars, au plaisir de vous revoir, j'y amènerai volontiers des amis. Bises, une bretonne
Yveline et Christian a écrit le 02/02/2020:
Merci à toi et à tes 4 musiciens pour ce très beau concert à Viarmes le 31/01/2020. Nous apprécions beaucoup Jean-Pierre et Benoît que nous avons eu l'occasion de voir plusieurs fois, mais avec la formation complète, cela prend une autre dimension. Super spectacle! Merci aussi d'avoir pris le temps de discuter un peu avec nous. Nous avons passé une excellente soirée et même si nous sommes rentrés à une heure très tardive, nous pensons qu'il faut se donner les moyens de ses envies, sans remettre à plus tard, et un concert d'Eric FRASIAK, même à plus de 100 km de chez soi, cela ne se rate pas. En attendant de te revoir prochainement, nous allons continuer à écouter et faire découvrir ton CD "Charleville", qui est une belle réussite.
Valérie LEVEZIEL a écrit le 02/02/2020:
Nous avons eu le plaisir de vous entendre pour la deuxième fois à Viarmes. Encore une fois quel plaisir, nous ne nous lassons pas de vos textes engagés et poétiques. Merci, merci !
Caille Mireille a écrit le 01/02/2020:
Encore un très bon moment passé à Viarmes hier soir... entre émotion et rires... toujours beaucoup de plaisir à vous écouter ! Une fois de plus, je n'ai pas réussi à retenir mes larmes en écoutant le jardin de papa... Merci !
O.Bavamian a écrit le 01/02/2020:
Je vous ai vu pour la 1ère fois hier à Viarmes et ce fût une très belle découverte. Vos textes sont très beaux, touchants, drôles, engagés, musique galopante parfois, de la sincérité et surtout une grande gentillesse qui se dégage de vous ! Je suis arrivée au concert fatiguée et rentrée en pleine énergie, accompagnée de vos chansons sur la route du retour ! Merci et à une prochaine fois, c'est sûr. J'ajoute, qu'effectivement comme le mentionne un message de Marc du 27/01, les paroles sont tout à fait nettes, fluides ce qui n'est pas toujours le cas
PHILIPPE MEUNIER a écrit le 01/02/2020:
Frasiak c'est un K dans la chanson Française, un Zeste de poésie pour écrire des textes qui ont du sens avec des mélodies bien balancées pour les accompagner. C'est une découverte tout en légèreté... dans ce monde de brutes. Amicalement. Philippe (Ballades en novembre - Viarmes)
WEISS Vickie a écrit le 01/02/2020:
Coucou. Merci pour ce beau moment qui nous a transporté. L'émotion et le partage nous ont donné envie de revenir. A très bientôt. Merci, merci à toute la troupe. Patrick et Vickie
ROUX a écrit le 01/02/2020:
Lors d'un dîner à la maison, j'ai mis la vidéo vingt ans. Mes invités ont aussitôt posé leurs couverts pour écouter quasi religieusement. J'ai donc décidé de les récompenser d'avoir aussi bon goût en leur offrant le cd Charleville. Reviens vite dans la région. Un bonjour à Michel et Françoise Gallais qui ont adoré ta prestation de Vritz et que je rencontre régulièrement dans les manifs contre le projet scélérat de réforme des retraites
Cyril Kouvtanovitch a écrit le 01/02/2020:
Bonjour Mr Frasiak, je voulais vous dire que j'ai vu votre concert hier a Viarmes ,c'était vraiment géant : vos textes, la musique, vos musiciens tout était vraiment génial. J'ai vraiment passé une agréable soirée, j’espère vous revoir bientôt en concert pour avoir des nouvelles de Charleville et surtout du chat :), en vous souhaitant tout plein de bonnes choses pour la suite Mr Frasiak. Cyril
Isabelle a écrit le 29/01/2020:
Habitant hors des Ardennes depuis plusieurs années, je viens de découvrir la chanson Charleville qui est vraiment sympa
Marc a écrit le 27/01/2020:
Concert époustouflant de Eric Frasiak à Isle, au centre culturel Robert Margerit, vendredi passé ! Le disque paru fin 2019, que je me suis procuré est abouti complétement ! ça s'écoute d'un seul trait ! Jamais un instant les musiques n'envahissent les paroles ! Tout cela est fluide, pas besoin de suivre les paroles avec le livret ! diction impeccable ! chansons à la portée de tout un chacun, engagées, humanistes, souriantes ... Un très grand cru qui est d'ores et déjà un coup de coeur 2020. Excellents musiciens !!! Eric est bien de la famille d'un François BERANGER ou de Michel BUHLER !!!
denne aline et georges a écrit le 27/01/2020:
merci encore pour ce super concert à Isles. Pour nous, une soirée inoubliable et votre gentillesse pour avoir échangé quelques mots à la fin nous a fait très plaisir. Très beaux textes et merci aussi à vos talentueux musiciens. A bientôt. Georges et Aline
CAPEL François a écrit le 26/01/2020:
Merci pour ce beau moment partagé à Isles ! Tous ces mots ... qui rendent heureux Pour cette belle évocation du frangin Béranger, qui nous manque tant et ce superbe hommage à la fulgurante Barbara qu'on regrette tellement de ne pas avoir mieux connu quand c'était possible ; tous ces artistes qu'on a envie d'aller voir jouer, mais ... "on verra plus tard" ! A très bientôt ...
Didier Faydi a écrit le 25/01/2020:
Eric Merki Sur des airs de fuites enchantées Paul au nez et à la barbe Sous son chapeau, dans son camion Il est nourri de belles phrases Yak et rik en rimes incomplètes Se terminent sur un coin de bar Le duc et son Charles vilain Sur bord de Meuse S’enfilent une gueuze A grand renfort de bris de mots Et tous ces mots terribles Il nous tricote des chansons Bergère de France en cache nez Pour un Béranger sans faux col Il trace sa route et par Gourdon En traversant la voie ferrée Avec le monument aux oiseaux Il nous transporte en déraison Sans devenir un grand Tais-toi Et demeurer un grand tout court Plus besoin de se demander Avec Marie-France et Hervé Si les artistes sont doués. Didier Faydi Le 25 janvier à Isle
Claude David a écrit le 25/01/2020:
Quels artistes !!! Eric et ses 4 musiciens sur scène ce 24 janvier 2020 à Isle (87) : 2h30 de plaisir... Car ces artistes ne sont pas avares en partage de belles chansons. Nourris ainsi de mélodies, de textes, des musiques de ces musiciens talentueux, de la voix et de la présence sur scène d'Eric, des complicités délicieuses, de la joie à être ensemble et avec le public, on souriait de bonheur. Standing Ovation tellement méritée !!! Bravo et merci à Eric, Jean-Pierre, Raph, Benoît, Sylvain.
Marc a écrit le 22/01/2020:
L’écoute de « Charleville » m’a quasiment bouleversée... « J’trouve pas les mots... » pour exprimer ce que j’ai ressenti : des textes forts..très forts... avec une musique et des musiciens qui nous emportent...
JeanClaude D a écrit le 13/01/2020:
Merci et Bravo Eric pour ce super concert à Venelles ! Deux généreuses, bonnes et belles heures de plaisir, d'humanité et de poésie partagée, ponctuées d'un bel hommage à notre ami Béranger . Je ne suis qu'un modeste gratouilleur et chante-ouilleur, mais j'aurai un immense plaisir à reprendre plusieurs de tes chansons, si tu le veux bien !
PAQUET a écrit le 13/01/2020:
Bonjour M.Frasiak Permets moi le tutoiement Eric. A cause de toi j’ai prévenu depuis l’année dernière mes enfants lyonnais que ce 11 janvier je ne serais PAS disponible pour garder mes petits enfants car un certain Eric Frasiak repassait à Venelles après 6,3 millions d’années d’absence sinon, lors de ton prochain passage à Venelles tu devras oublier la Simca 1100 pour la 1308 ! Finalement, moi je vous propose de quitter Bar le Duc pour Venelles vous pourrez composer en terrasse pendant au moins 360 jours par an......... je suis du sud heinnnn ! J’étais donc dans la salle avec ta famille (ton frangin à quî j’espère tu auras rendu le stylo qu’il m’avait prêté), et probablement des spectateurs déjà acquis à ton talent et à celui de tes musiciens. Beaucoup d’anciennes chansons dans ton concert et de nouvelles perles toujours aussi pertinentes et émouvantes. Le jardin de ton père, ton chat, ton ancien pote !!!!, les dictateurs ou presque, les dirigeants populistes ont été de nouveau une belle source d’inspiration avec des textes ciselés et des musiques en cohérences. Manque une ou deux pépites sur les gilets jaunes et sur la retraite peut être plus tard ?, Celle sur les politocards était aussi une merveille, quand tu as commencé, j’ai juste eu peur que tu nous évoques Fillon sans les LL !! Juste te signaler que pour les développeurs d’armement, l’homme i.e nous, est classé « animal à peau tendre » et dans la plupart des cahiers des charges pour une nouvelle arme, il faut blesser, mutiler l’ennemi mais si possible ne pas le tuer. Tu comprends le deal, un blessé oblige et utilise 1 ou 2 autres personnes pour la prise en charge. Un mega merci pour votre concert, Bonne continuation, salutations à tes musiciens, à ton fils, ton frère etc etc...... et à bientôt dans notre future nouvelle salle à Venelles.