Livre d’or

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
2177 messages.
Michèle Crovisier (sans " z") surnom : "Cro" a écrit le 17/03/2019:
Il a dit le monsieur sans "z" mais avec un chapeau qui n'a pas 4 bosses qu'il fallait écrire qqchose de joli, qqchose de beau pour illuminer son passage à la Loge de. . . Bourbon l'Archambault Cro 15 mars 2019
Christophe et Danielle a écrit le 14/03/2019:
Merci pour ce magnifique concert dimanche dernier au Théatre Clavel à Paris. Nous avons fait votre connaissance et celle de vos chansons à Barjac en juillet dernier et nous espérons que notre route croisera encore souvent celle de vos tournées pour avoir le plaisir et l'émotion de vous écouter. Bravo, bonne continuation et à bientôt. Bien à vous. Danielle et Christophe
Micha et Michel a écrit le 14/03/2019:
"Sous not' chapeau Tu trouveras nos cheveux fous Veul' pas rester à l'intérieur De not' caboche alors on joue Avec le vent et le coiffeur On dit ça mais Michel les coupe Tout seul un peu Un peu anar sans aucun doute Sous son chapeau"... Quel plaisir, cher Eric, de te voir et t'entendre en live. Nous ne nous en lassons pas, pas plus que de regarder régulièrement ton DVD. avec tes 4 musicos super extra.
Denis a écrit le 14/03/2019:
Salut, les copains Et si Frasiak était, l'air de rien, le chanteur dont cette décennie morne et désenchantée avait besoin ? Il est inutile, je pense, de vous préciser que j'en suis convaincu depuis des années et, si j'écris "l'air de rien", c'est parce que, de tous nos troubadours actuels, il est selon moi l'un de ceux qui ont su le mieux capter l'air du temps sans en singer les tics, les mimiques et les gimmicks les plus exaspérants. Chez lui, l'ostentation et l'affectation ne sont pas de mise. Frasiak ne cultive pas une barbe de trois jours, ne trimbale pas en permanence un air fatigué et dégoûté afin que nul n'ignore l'ampleur de son spleen et n'est pas du genre à psalmodier des borborygmes inaudibles sur des rythmiques monotones et assourdissantes. Il est simple, discret, franc, chaleureux, drôle et souriant, ce qui ne nuit nullement à son charisme, bien au contraire : il en a à revendre, et ce fut un plaisir indicible de le retrouver dans une forme olympique, hier soir au théâtre Clavel, malgré le marathon harassant auquel il se livre dans toute la France depuis des mois ! Ces pérégrinations lui ont incontestablement été profitables : son tour de chant est de mieux en mieux rodé, équilibré, et ses apartés scéniques, de plus en plus savoureux, rappellent très agréablement les gags dont son "maître à chanter", auquel il n'a pas manqué de rendre hommage (François Béranger, vous avez entendu causer ?), aimait truffer ses propres récitals. Pendant plus de deux heures, Eric s'est dépensé sans compter, solidement épaulé par son pianiste et homme-orchestre Benoît Dangien, pour nous offrir, tour à tour, des bribes de mélancolie, de colère, de nostalgie et de franche rigolade, et aussi quelques nouveautés qui laissent augurer d'une cuvée de premier choix pour la fin de l'année : "Chat" (une plaisante dédicace aux despotes à poils et à quatre pattes qui nous tolèrent "chez eux"), "Les aujourd'hui qui chantent" (ou, comment construire le présent sans, du passé, faire totalement table rase), et surtout, surtout, le splendide "Charleville", hommage infiniment tendre et sensible à la ville qui l'a vu grandir, comme elle a vu grandir, quelque deux cent soixante ans plus tôt, un certain Arthur Rimbaud. Voilà, en gros, ce qu'il y avait au menu de cette délectable préparation poétique, qui s'est achevée (avant les inévitables rappels) par une "Cuisine politique" hilarante et considérablement rallongée. Et c'est le coeur plus léger et l'espoir mieux assuré que nous avons quitté, hier soir, le théâtre Clavel. Croyez-moi, ce gars-là, il en a sous le chapeau !
Dos santos Maryan a écrit le 09/03/2019:
Merci à toi Eric pour ces chansons de vie quotidienne où chacune et chacun a du se retrouver, des textes teintés de Brassens, Benabar dans la façon de les interpréter, ou encore Souchon mais surtout Eric Frasiak avec des influences musicales qui nous transportent de Django Reinhardt à Jimi Hendrix en passant par David Gilmour et encore Brassens.. tu as fait vibrer la médiathèque de Saint-dizier par tes chansons, tu l'as fait rire par tes anecdotes... 90 minutes de joie de vivre... au plaisir de te retrouver aux 4 coins de la France, longue route à toi... amicalement.
Lagneau Josette a écrit le 09/03/2019:
Merci Eric (avec un C) à toi et ton pianiste pour ce bon moment passé hier soir à Givrauval. Beaucoup d'émotion, de la bonne humeur, en bref un chouette concert. Amitiés.
NATHALIE COLLET ROTH a écrit le 09/03/2019:
Bravo Eric et merci pour cette magnifique soirée en duo avec Benoit ! Musique, poésie, émotions, partage, humour... c'était un régal comme à chaque fois. Nath & JM
Herraiz Pierre a écrit le 04/03/2019:
Bravo et merci pour cette belle soirée à Saint Claude de Diray dimanche 3 mars.
ELY a écrit le 03/03/2019:
Ma voix n'était pas au rendez-vous du Poiré sur Vie chez Guy mais mes oreilles, ça oui un grand merci pour cette "chaude" soirée par la présence de nombreuses personnes... l'espace était réduit mais fort propice au partage d'une très belle musique. Merci aussi pour ces 3 nouvelles chansons, nous attendons bien sûr le prochain album en Novembre... Chat Oui! Bises à Jipé qui doit dormir avec sa nouvelle statue de guitariste Bon retour au pays et à bientôt Avec toute notre amitié Gérard ET Marie Odile
moulere a écrit le 02/03/2019:
Soirée formidable avec beaucoup d'émotions. MERCI A VOUS DEUX. Soirée au POIREE SUR VIE le 1 mars 2019
Lukas a écrit le 18/02/2019:
J'avais presque oublié cette magnifique soirée à Plédran le 1er février...ce fut une belle découverte! Merci de faire vivre Béranger encore et toujours...
Marie Pieroni a écrit le 16/02/2019:
Le disque commandé par internet, la petite enveloppe carrée dans la boite à lettres trois jours après, puis une soirée de plaisir à écouter (et danser !). Qu’est-ce que c’est bon, grand merci !
Boris, Marion et Natacha a écrit le 04/02/2019:
C'est toujours un régal d'Ecouter Eric et Jean-Pierre : ces deux là semblent comme le bon vin, encore meilleurs avec le temps, mais attention il partaient déjà avec un haut niveau et plus le temps passe, plus on touche les étoiles. Des rengaines de Béranger aux douceurs du jardin de papa, des voyages en 44 tonnes aux souvenirs des copains de Cabu, du grand Est à l'Air Bleu, les chansons et les idées (idées hautes et idéaux) de Frasiak pourraient se résumer en un titre: "Je suis humain". En attendant avec impatience la sortie du prochain album, on va encore se faire plaisir en écoutant les précédents.
ELIANE ET CHRISTIAN BELLANGER a écrit le 03/02/2019:
Il lui en fallait bien du courage pour affronter le froid breton ce samedi 2 février à Montertelot dans le Morbihan. Mais le chanteur ne s'est pas laisser impressionner. Froid, moi ? Jamais. J'ai mon chapeau! Et surprise Zi artist ( il faut bien sortir le Z de l'alphabet de temps en temps !) s'exprime en Français. Il est bizarre ( avec un Z) de comprendre les paroles posées sur les mélodies en ces temps où l'anglo- saxon colonise nos ondes et nos cerveaux. Quasiment 2h30 d'échange et de partage (mot qui semble avoir les faveurs de notre chanteur) avec le public. Etaient présents les convaincus qui le sont restés et les curieux qui sont rentrés dans leur foyer convaincus. Il faut dire qu'avec son complice J.P. guitariste de talent, Eric n'est pas avare de sa personne lorsqu'il vient à la rencontre de son public. Pour conclure, il est curieux de débuter les concert frigorifiés et à l'issue du récital d'en ressortir le coeur bien au chaud! Merci Eric, Merci J.P., Merci à l'équipe du temps libre. Eliane et Christian.
Le Bris Catherine a écrit le 03/02/2019:
Que vivent les chemins de traverse... Merci Eric, artisan militant créateur de beaux textes et de musiques qui nous emportent et Jean Pierre musicien du Grand Ouest amé....euh du Grand Est barisien épatant bienveillant. Quelle belle soirée à Montertelot, le zénith du Morbihan ! merci pour ce moment de bonheur et bonne route ! Au plaisir de vous revoir sur scène. Catherine et Pierre (au son de ciudad juarez)
Chateau a écrit le 02/02/2019:
Bonjour, Superbe découverte hier soir à Plédran, pleine de poésie et d'engagement, d'humour et de simplicité... Comment ai-je pu rater jusqu'à là un tel talent...? Certes, la Meuse est loin, mais on a envie à présent d'aller y passer un certain temps, et en plus on a un prétexte...
nonet valérie a écrit le 02/02/2019:
Merci à vous deux pour cette belle soirée à Plédran. Merci pour les chouettes paroles des chansons : tendres, rigolotes, émouvantes, politiques, profondes, légères... Merci pour la musique qui m'a parlé aussi. Merci pour vos excellentes interprétations à tous les deux, voix ou guitares. Bref, je vous ai découverts et ce fut une jolie surprise !
Martine et Krikor a écrit le 22/01/2019:
Merveilleux concert ce samedi à Feurs, très beau moment de partage et d'émotion. Merci pour ta grande générosité avant, pendant et après le concert. Amitiés.
J Barcet a écrit le 20/01/2019:
Soirée du 19 Janvier à FEURS (42) : Quelle délicieuse parenthèse pour moi dans une période éprouvante à vivre. MERCI de nous avoir offert un si beau concert ! Contente d'avoir découvert cette formule où tu es entouré de 4 musiciens : ça apporte un peu plus de puissance. Le pianiste est vraiment un personnage (j'ai adoré !). . Mais en duo avec Jean-Pierre, la profondeur de tes textes est la même, et sans jeux de lumière, sans "fioritures", en plus grande proximité avec le public, (comme sous mon chapi),... je préfère encore ! Bonne continuation à vous tous ! Bises Joss
Bernadette et Bernard Philibert a écrit le 20/01/2019:
Samedi à Feurs, nous nous sommes une nouvelle fois régalés ! Nous connaissions ton talent, ta générosité et ta gentillesse mais durant cette soirée, tout a été décuplé grâce à la présence de tes copains et complices musiciens … Mille mercis Eric pour tout ce que tu nous offres et merci à vous tous … Bisamitiés et RDV à Viricelles ...