Livre d’or

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
2508 messages.
Claude a écrit le 16/06/2022
J'ai partagé la "Chronique d'un concert fabuleux" chez Les Baladins à Ludres (54) à peu près partout ou je pouvais le faire... Sauf sur le livre d'or ! Voilà qui est fait... Pour fêter l’anniversaire des 25 ans des Baladins, Serge Joseph, président-fondateur, a fait un grand et beau cadeau au public venu nombreux en invitant Eric Frasiak pour clore ce festival de 3 jours. Bien sûr, ce n’était pas la première fois que ce fidèle des Baladins se produisait à Ludres puisqu’il était déjà parmi nous en 2011 pour les 15 ans et en 2016 pour les 20 ans de l’association. Logiquement, il serait prudent d’ores et déjà de prendre date pour les 30 ans en 2027 ! Mais voilà, la différence avec les 2 première fois où il était accompagné par son fidèle et talentueux guitariste Jean-Pierre Fara, c’est que là il était en groupe et autant vous le dire tout de suite c’est un concert qui déménage… C’est énorme… C’est percutant… C’est de la bombe… EXCEPTIONNEL ! Son éternel chapeau vissé sur la tête Eric fait son entrée accompagné par ses excellents musiciens, Jean-Pierre Fara à la guitare électrique, Benoit Dangien au piano et claviers, Philippe Gonnand à la basse, clarinette et harmonica et Raphaël Schuler à la batterie et percussions… Et puis, ça démarre… « Pas d’légion d’honneur au col accrochée... » « Les aujourd’huis qui chantent », dans la tournée « Charleville », introduit chaque concert et donne immédiatement la couleur et le ton au spectacle qui débute. Car Frasiak en groupe c’est du gros son. C’est du pur rock. Ça groove, ça jazze, ça swingue, ça blues… La chanson parangon qui illustre cela est sans nul doute un tout nouveau titre taillé pour la scène « Y’a trop de mots dans mes chansons» dans laquelle il y a beaucoup de mots, soit, mais aussi beaucoup de notes qui explosent dans un rythme effréné… Au programme, bien entendu ses deux villes de cœur sont aussi présentes, celle de son adolescence « Charleville » emplie de nostalgie positive et celle qui « n’est pas New-York USA de Gainsbourg, ni la ville rose de Nougaro, Toulouse, c’est pas Paris au mois de mai d’Aznavour mais c’est sa chanson Bar-Le-Duc city blues ». A travers le réjouissant « Chat » (Chat c’est qui Chat ? C’est mon matou qui vit chez moi, Chat, même si parfois, nom d’un miaou j’vis chez mon chat, et j’adore chat) et « un faisan sur ma fenêtre » aventure pittoresque entre lui et l’animal, on voit qu’Eric Frasiak adore les animaux et déteste la chasse. « Galgos » nouvelle chanson poignante sur le terrible sort de ces chiens espagnols suppliciés et martyrisés le prouve encore d’autant plus. Titre qu’il n’a pas chanté ce soir et que je vous invite à aller découvrir sur son site frasiak.com. Attention images insoutenables et bouleversantes. Ames sensibles s’abstenir. Quoiqu’un léger doute peut s’installer sur l’amour des animaux, lorsque dans le texte introductif de « Espèce de cons » il avoue (même s’il essaie de mettre ça sur le dos de son fils… Tiens, il n’a pas chanté « T’étais pas né ») acheter et aimer le Nutella, bourré d’huile de palme, qui est responsable de la déforestation tropicale, réduisant ainsi l’habitat des primates et des grands singes qui sont ainsi menacés d’extinction. « A chaque fois qu’on achète un pot de Nutella… à l’autre bout de la planète un bébé oran-outang meurt ! » Ben alors, Eric, faut immédiatement arrêter d’en acheter ! Il ne pouvait pas passer sous silence les 2 dernières années de Covid, illustrées par deux titres inédits « Non-essentiels » et « Couvre-feu » écrits pendant les confinements. Il manquait juste « l’ennemi invisible » titre que j’adore… mais je sais, on ne pas tout mettre dans un concert ! Pandémie dans laquelle il précise n’avoir aucune responsabilité malgré son titre « Rhinovirus » écrit 2 ans avant l’épidémie. L’humour d’Eric Frasiak transpire dans cette chanson ainsi que dans « Un gros con » (chanson marrante mais pas que, puisque le thème en est la beaufitude, le racisme, et la connerie) ou encore dans « un Z à mon nom » dans laquelle EriK FraZiak dénonce l’insupportable Z souvent flanqué à son nom pourtant si simple à écrire. « Ce n’est pas parce que c’est polonais qu’il faut compliquer ! » Humour et anecdotes sont distillés entre chaque chanson et rendent encore plus savoureux le concert. Et puis il y a bien évidemment des moments tendres où il chante accompagné au piano par Benoit Dangien « Le jardin de papa » très jolie chanson dédicace à la vie ordinaire de son père venu de Pologne qui résonne dans le cœur de chacun d’entre nous. S’accompagnant seul à la guitare, il rend un hommage vibrant à son maitre à chanter « François Béranger » sans lequel il ne serait jamais monté sur scène. Deux chansons extrêmement émouvantes qui vous font poindre la larme à l’œil. Et pour ceux qui ne connaissent pas Béranger, il enchaine avec « son tube » sorti en 1969 « Tranche de vie ». « J'en suis encore à m'demander Après tant et tant d'années A quoi ça sert de vivre et tout A quoi ça sert en bref d'être né » C’est pas fini… « M.Boulot » satire sociale qui fait écho dans notre belle région de Lorraine et « T’as c’qu’il faut » hymne aux femmes (à sa femme ?) complètent le tableau avant de terminer sur un titre culte « La poésie » dans lequel il en profite pour nous présenter une nouvelle fois son équipe de musiciens qui nous gratifient tous d’un petit solo instrumental. Jouissif. « Mais j’aurai beau te l’expliquer Te parler de paix, de respect Le mot fait peur dès qu’il est dit Sans haine, sans violence et sans armes Ni Dieu, ni maître dans ses larmes Rien d’autre qu’un hymne à la vie Comme les 3 mots sur tes mairies, « Mon Anarchie » est le titre qu’il a choisi en rappel avant de conclure cet « énorme » concert par une très jolie chanson inédite « Au bercail », tendre à souhait qui permet de prendre congé de son public d’une manière sensible et poétique. Que c’est beau ! A travers son œuvre (10 CD et le 11ème est prévu fin 2022), on connait Eric Frasiak pour être un immense parolier, engagé, tendre et humaniste, un compositeur et un mélodiste hors pair mais ce que certains ignorent c’est qu’il était aussi une véritable « bête » de scène. Ce soir, on a vu les fans ressortir ravis et ceux qui le découvraient pour la toute 1ère fois repartir conquis. Plus de deux heures de pur bonheur ! Le public nombreux ne s’y est pas trompé en applaudissant à tout rompre la prestation de haute volée d’Eric Frasiak et de ses musiciens. Tous sommes rentrés au bercail heureux avec la banane. Et en ces temps troubles ça fait un bien fou et c’est plus que précieux. Alors, laissez-vous porter par son univers… Un concert de Frasiak « C’est de l’amour dans l’cœur, c’est comme un cadeau du bonheur, bienvenue dans ses chansons vivantes, dans ses chansons militantes, dans ses chansons résistantes, dans ses chansons poilantes… ses aujourd’huis qui chantent». Qu’on se le dise, Frasiak est un grand, Frasiak est un immense artiste, Frasiak, c’est certain, est aujourd’hui le digne héritier de « ses presque frangins » François et Léo. Alors, un conseil, dès que possible foncez l’applaudir sur scène en duo, trio ou groupe, c’est toujours étonnant et toujours excellent, c’est la certitude et la garantie de passer un superbe moment… En plus il est super sympa et accessible ! Durant les 25 années des Baladins il nous a été donné de découvrir d’immenses artistes avec des performances étonnantes mais je crois que ce soir un sommet a été franchi. Il y a 40 et quelques années, j’étais subjugué par mon 1er concert… C’était François Béranger ! Ce soir planait sur ce concert l’esprit Béranger… Frasiak c’est notre Béranger d’aujourd’hui ! Bravo l’artiste et merci pour tant de talent et de générosité. PS : (Tiens, il n’a pas chanté « C’est beau Noël » et pourtant on en avait jamais été aussi proche (sic) !) Pour voir cette chronique en images et en musique, cliquer sur ce lien : https://youtu.be/K4QAgJIK_7E
Ghislaine a écrit le 01/06/2022
Coucou Eric, Ben voilà, une semaine de rêve qui se termine … sniff « Jamais deux sans trois » … concerts ! - Le 20 mai à l’acb de Bar-le-Duc, chez Toi, LE concert que je ne voulais pas rater ! Avec tous les « kilomètres au compteur » que tu fais à travers la France pour venir vers nous je te devais bien de venir vers Toi. J’ai sacrément bien fait et je n’étais pas la seule … Ton public est venu des quatre coins de l’Hexagone, salle comble, la scène aussi avec vous huit ! Une ambiance de dingue !!! - Le 22 mai concert plus intime à la MJC de La Vancelle et donc plus de proximité avec Toi et Béni, une belle journée riche en rencontres, échanges et partage ! Un grand merci à toute l’équipe de la MJC ... - Et le 28 mai l’apothéose avec ta Carte blanche « 5 voix, 5 guitares » au Festival Bernard Dimey à Nogent … Toi, Fred, Régis, Jérémie et Michel sur scène, GRAND moment d'émotion !!! un concert et une journée inoubliables … là aussi de belles rencontres, de nombreux et riches échanges mais comment pouvait-il en être autrement avec vous cinq, tellement Humains, comme lien entre nous tous ?! Je rencontre toujours cette Chaleur Humaine autour de tes concerts et ce n’est pas un hasard … MERCIS à Toi pour la Belle Personne que Tu es ... « Pas facile de partir, d’éteindre les lumières, de voir s’évanouir cette magie dans l’air … Chacun de son côté, retomber sur la terre … » Ben voilà, je suis rentrée au bercail … Vivement « le temps des retrouvailles » ! Mille MERCISSS à Toi pour TOUT et ...plus ! Ghislaine
Denis DESASSIS a écrit le 23/05/2022
Merci, une fois encore, pour ce que tu es, et pour ce que tu chantes. Les deux heures de ton récent concert à Bar-le-Duc ont passé à la vitesse de l'éclair. La salle était pleine, l'ambiance très chaleureuse, ce fut un moment de partage, tellement essentiel en nos temps troubles. Au plaisir de te retrouver très vite. Amitiés, Denis.
Pascal Desassis a écrit le 21/05/2022
Grand concert hier soir au Théâtre de Bar le Duc. Pour couronner cette superbe soirée, deux dames sont venu me trouver dans le hall après le concert, sans se concerter, pour me remercier de leur avoir fait connaître Éric Frasiak et de leur avoir donné envie d'assister au spectacle. Leurs sourires étaient pour toi, Éric, ils ont illuminé la nuit barisienne.
MONIQUE WEISMESCHKIRCH a écrit le 17/05/2022
Bonjour, Encore un super concert, Eric à Sauterre au Arthé café commune de Manzat! Quel beau moment, nous étions tous attentifs aux mots chantés par l'homme au chapeau. De jolis textes, si petit soit le lieu, tout est magique. Bravo à Benoit Dangien qui avec son humour nous a ravi. Après des mois, ce n'est que du bonheur de se retrouver et d'écouter encore et encore les textes d'Eric. Vivement septembre pour le concert à Royat! Bonne route musicale en attendant de vous revoir sur scène. Merci à l'accueil de l'arthé café. Monique et André.
Ghislaine a écrit le 16/05/2022
Encore une BELLE soirée hier à Charnay-Lès-Mâcon, pleine de chaleur tant au niveau température extérieure que dans tous les cœurs ... Magnifique concert d'Eric et Jipé (comme toujours !) ; public à l'écoute et vite conquis, beaucoup d'émotion, de complicité entre la "scène" et la salle ... Moment magique ... et trop court à mon goût ! ... Et "l'after"... grand moment de grignotage bien sûr mais aussi d'échanges, de partages, de rires, de RdV pris pour les concerts à venir sans oublier le match de foot avec les Chiens de nos hôtes ?... Un grand merci à Rachel et Pascal pour leur accueil chaleureux, à Eric et Jipé d'être venus jusqu'à nous pour partager le Bonheur de cette soirée pleine de notes et de mots (mais pas trop ?) A vendredi, à l'ACB de Bar-Le-Duc et encore MERCI à toi Eric pour la belle Personne que Tu es. Bisous Ghislaine
François Ulrich a écrit le 03/05/2022
Quel bonheur de vous avoir retrouvé sur scène toi et Jipé dans cette chouette étable à Cressanges. Même s'il y a beaucoup (et pas trop!) de mots dans tes chansons, on en redemande. C'est chouette les "foutus bavards à gueule d'ananar" comme vous. A dimanche à l'Arthé Café.
Ghislaine a écrit le 11/04/2022
Coucou Eric, Encore deux soirées magiques vendredi 8 et samedi 9 avril … Vendredi pour un concert à domicile dans une salle magnifique, digne d'une salle de spectacle ! Et pour le coup, le spectacle était vraiment DANS la salle ? ! Chapeau et merci à Toi et JP de ne pas avoir cédé à la panique du black-out mais au contraire, de nous avoir offert un spectacle hors du commun que je ne suis pas près d'oublier. Merci aux organisateurs pour leur chaleureux accueil. La cerise sur le gâteau, j'y ai fait de belles rencontres, toutes et tous plus accros de Toi que moi … OUF ! je ne suis pas la seule ! ? Samedi au Bistrot Culturel Le Chapelard, très belle soirée aussi, c'est vrai qu'avec Toi "sur scène" - si petite soit-elle - il ne peut pas en être autrement ! ? Encore un exploit de votre part à Toi et à JP d'avoir tenu bon, cette fois sous le soleil et la chaleur des tropiques ! Et la cerise sur le gâteau pour cette soirée, un quiz sur Toi où notre équipe a gagné ! mais bon, c'était trop facile ! ? A très vite et RdV à Bissy … sous les Etoiles cette fois ! ??? Merci, merci, merci pour tout, pour tes mots, ta poésie, ta musique, pour ton Anarchie positive aussi , pour tout ce que tu nous apportes, bref … pour TOI. Bisous. Ghislaine
Lionel roux a écrit le 04/04/2022
Bonjour Éric, merci encore pour cette nouvelle excellente soirée à Vigneux chez Jean Michel. As-tu aimé la tarte aux pommes de Jaja. Si oui. Elle vous en fera une tout spécialement pour le groupe au Gavre. A très bientôt.
jeannine a écrit le 11/03/2022
C'était la 2eme fois que j'assistais à l'un de vos concerts et toujours la même impression...j'aurais bien continuer la soirée avec vous tant vous êtes chaleureux, simples,souriants et tant les thèmes abordés me conviennent parfaitement! Bref, "rentrer au bercail" après une si belle soirée , ça fait tout drôle.;on se souvient comme vous des soirées avec les potes et les guitares et on espère vraiment retrouver ces ambiances à la fois militantes et joyeuses.Grand merci..peut-être à une autre fois à St Chef ou dans les environs . Je me permets une bise , sans masque!
Odile a écrit le 07/03/2022
Après cette soirée de vendredi dernier à St Chef, une pause dans ma "vie de mystère" pour vous remercier tous les 5 autour de toi Eric : le partage de la révolte, de l'anarchie, des mots tendres et simples aussi, de quoi recharger nos batteries pour un avenir incertain où nous aurons plus que jamais besoin de pôles lumineux de résistance. A bientôt
Tarantini a écrit le 07/03/2022
Il n'y a jamais trop de mots lorsqu'ils expriment ton humanisme, ta sensibilité et ta poésie. Saint Chef fut encore une belle soirée et quel plaisir de te revoir et de t'entendre avec ces supers musiciens qui t'accompagnent sans couvrir ta voix. A la prochaine Eric on t'adore.
Jean-Luc et Isabelle MILLER a écrit le 06/03/2022
Cela fait maintenant plusieurs années que nous te suivons fidèlement, mais ce vendredi à Saint-Chef (38), c'était la 1ère fois que nous assistions à un de tes concerts en version 5 sur scène ! Quelle claque ! Cela lui donne une dimension supplémentaire, un délicieux moment de partage. Quelle émotion aussi de se retrouver enfin sans masque pour savourer et vivre ainsi pleinement cette fabuleuse soirée, essentielle ! Avec en plus des chansons qu'on n'entend pas souvent en concert, des nouvelles et inédites. Merci donc à tous les cinq pour ces retrouvailles magiques. A bientôt pour d'autres partages.
EDANGE a écrit le 06/03/2022
Eh bien voilà … depuis mon message du 2 janvier, que de chemins parcourus à travers tes mots, ta poésie, ta musique, et j'ai pas fini mais j'adore ! Et vendredi à St-Chef, jour de la St-Casimir … notre première rencontre, la récompense suprême ! Vous étiez tous là sur scène, que du BOHNEUR ! Soirée intense, magique et qui a passé trop vite à mon goût … Merci à vous tous et un grand MERCI à Toi d'être la belle personne que Tu es. A très bientôt … bises ? Ghislaine
PIERRE VEXLIARD a écrit le 05/03/2022
Quel plaisir de retrouver notre Frasiak après une paire d'années, à Saint Chef, entouré de quatre talentueux musiciens, dont le fidèle Jean-Pierre ! Un programme idéal, alliant les classiques et les jaillissements d'inspirations plus récentes, avec des mots qui sonnent aussi juste que les notes, juste là où il faut, mais qui savent nous surprendre dans leur évidence et leur sincérité. Merci, Eric, d'être resté toi-même, on a envie de dire "en encore mieux" !
Déchaux Danielle a écrit le 05/03/2022
Un très grand MERCI pour ce magnifique concert que tu nous as offert avec tes quatre super musiciens à St Chef dans une jolie salle. Vous avez rallumé la petite flamme qui vacillait dangereusement ces derniers temps. Vous avez remis du soleil dans nos yeux et dans nos coeurs. Et puis tous ces mots (pas trop nombreux !) savent si bien traduire notre angoisse, notre révolte et notre espoir. Merci poète. A très vite sur d'autres routes buissonnières.
Christine a écrit le 05/03/2022
Waouh !!! Hier soir on a savouré ce concert de grande qualité accessible dans notre petite campagne à St Chef ! Après 2 ans de "chacun chez soi", quel grand bien au coeur cette générosité poétique et musicale en direct ! Merci et cha(t)-peau bas à l'auteur compositeur et à tous les musiciens !!! ??
Marie-Claude a écrit le 14/02/2022
[concert 11/2/22 FRASIAK] J’aurais presque entendu «faites vos valises, je vous emmène en voyage ». Mais un voyage presque initiatique, tellement ce fut plein de couleurs, de beaux sons à la vie. La vraie vie quoi ! L’univers de ce poète résonne dès qu’il se présente et s’installe immédiatement dans une magnifique complicité avec le public. Il n’y a rien de comparable que la réelle et belle rencontre d’un artiste et de son public ( voilà, c’est ça encore, ce que je qualifie de « bonne rencontre ») C’est joyeux c’est la Joie en l’état, pure et même les choses compliquées de nos propres vies, s’en trouvent allégées sur les jolis mots, les jolies phrases qui s’envolent sur les notes de musique. Ah les sacrés musiciens aussi qui l’accompagnent ! C’était un vendredi sur les planches du théâtre de La maison de l'eau, Théâtre d'Allegre les Fumades, entre les Cévennes et le plateau des garrigues, pays de la Céze, un artiste qui laisse passer la Lumière, accompagné de musiciens eux-mêmes sublimes. J’ai adoooooreeeeé...
Pascale a écrit le 14/02/2022
Merci pour ce superbe concert plein de mots, de poésie, de talent, comme ça fait du bien ! Et Béranger encore, oh ! oui ! et de l'anarchie ! Merci à vous 5, aux techniciens, on en veut encore, et encore des mots, un véritable et grand moment de bonheur
Monique a écrit le 14/02/2022
Merveilleux concert à Allègre les Fumades, beaucoup d'énergie et beaucoup d'émotions, des super musiciens heureux de jouer ensemble et un chanteur très en voix avec de nouvelles chansons magnifiques avec beaucoup de très jolis mots et des musiques extra!!! Que du bonheur, Merci à tous et ravie de vous avoir vu tous ensemble