Paroles

Hôtel Richelieu

Avec mes potes de la déconne
Au bar de l’Hôtel Richelieu
On attendait qu’la vie nous donne
Une bonne raison d’être plus vieux

Y’avait du cambouis sur nos mains
Et d’la sueur plein nos carcasses
Pas trop d’av’nir dans nos lend’mains
Ni d’avis sur le temps qui passe

C’est vrai qu’avec nos ch’veux d’apaches
Et nos fringues de supermarché
Dans l’décor on f’sait un peu tache
Du genre démons chez les curés

Ce soir là, dans une étincelle
Elle a mis ses yeux dans mes yeux
Elle était très spirituelle
Et moi, plutôt spiritueux

C’était la fille de l’hôtelier
Qui r’venait d’ses études anglaises
Tout p’tits, on s’était embrassés
Sur la plage au pied des falaises

Mes potes m’ont dit : “Elle est trop belle,
Puis, son père nous prend pour des boeufs,
Tu vas encore t’brûler les ailes…”
Moi, j’aime jouer avec le feu

On n’était pas du même quartier,
Du même bateau, de la même ronde
Mais quand l’amour l’a décidé
Tous les coeurs comme des glaçons fondent

On a roulé sur les galets
Jusqu’à c’que les vagues nous libèrent
J’avais beau n’être qu’un gringalet
J’aurais bouffé la terre entière

Aujourd’hui au bar de l’hôtel
C’est moi qui sert les muscadets
Aux p’tits loulous un peu rebelles
Qui s’foutent de mes 50 balais

Avec mes potes de la déconne
Au bar de l’Hôtel Richelieu
On attendait qu’la vie nous donne
Une bonne raison d’être plus vieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.