Paroles

44 tonnes

Dans mon bazar de 44 tonnes
Derrière mon volant, tout seul, peinard
Musique à fond pour pas qu’je dorme
Long is the route for un bon plumard

J’en ai tant fait des kilomètres
Tour de compteur, tour de planète
La nuit, le jour au macadam
Donné ma vie, donné mon âme

Dans mon bateau sur toutes les routes
J’ai du si souvent lever les voiles
Jamais eu trop l’temps pour les doutes
Dans cette vie qui file comme une étoile

Charger des containers au port,
Des sacs d’engrais ou des trésors
De l’Atlantique à la Mer Noire
Combien d’ frontières, combien d’histoires ?

Dans mon bahut sur le bitume
J’aurai vu le monde et ses merveilles
Croisé des anges de chair et d’plumes
Et des cons qui pissent dans des bouteilles

Pendant qu’elle s’endormait sans moi
Dans notr’ grand lit avec le chat
A s’occuper des varicelles
Des rentrées des classes, des poubelles

Souvent la nuit dans les pleins phares
J’vois comme des fantômes qui se déhanchent
C’est p’t’être ma tête dans le brouillard
Qui les fait danser sur la ligne blanche

J’pense à celle qui m’attend là bas
A c’qu’elle peut faire quand j’y suis pas
Au p’tit dernier qui m’fait bien rire
Mais qu’j’ai pas vu beaucoup grandir

Dans mon bazar de 44 tonnes
Derrière mon volant, tout seul, peinard
Musique à fond, faut pas qu’je dorme
Long is the route for un bon plumard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.