• Je pourrais dire

    Je pourrais dire Que la femme que j’aime me trompe avec mes meilleurs amis Je pourrais dire Qu’une autre femme que j’aimais à tout jamais dans la mort est partie Je pourrais dire Qu’une autre encore que j’aimais ne m’a même jamais regardé Je pourrais dire Mais non, je ne vous dirai rien Car soudain le soleil se lève Et fait jaillir des cris d’enfants Car soudain le soleil se lève Et fait jaillir des cris d’enfants Car soudain le soleil se lève Et fait jaillir des cris d’enfants Car soudain le soleil se lève Et fait jaillir des cris d’enfants

  • La gigue de la Reine

    Quand la reine est venue chez nous (Ah, la belle fête !) On les a comptés par milliers (Ah, les belles manières !) Dans les av’nues et dans les rues En gabardine, en bleu marine Bien plus nombreux que les curieux L’œil aux aguets et soupçonneux Vive les souliers à clous ! Quand la reine est venue chez nous (Ah, la belle fête !) J’m’étais perdu bien par hasard (Ah, les belles manières !) Sur les Champs-Élysées glacés Par un matin du mois de mai Avec mon air décontracté Au milieu des milliers d’poulets Vive les souliers à clous ! Quand la reine est venue chez nous (Ah, la belle…

  • L’alternative

    L’alternative, c’est pas malin C’est la nuit noire ou le matin Le chant du vent ou le fracas Des rues, des villes abruties C’est de l’air pur à satiété Ou des poumons archi-troués Et nous là-d’dans qu’est-ce qu’on y fait ? Est-ce qu’on peut vraiment y changer Quelque chose ou laisser durer ? L’alternative, c’est pas malin C’est dire oui à un désir Ou d’un seul coup se voir vieillir C’est piétiner sa propre image Celle dont les autres vous encagent Ou faire continuer le mirage Et nous là-dedans qu’est-ce qu’on y fait ? On est comme des girouettes rouillées On n’sait plus comment s’orienter L’alternative, c’est pas malin C’est…

  • Rêve ancien n°2

    D’où me vient ce rêve-là dans la nuit Qui apaise pour un moment tous les cris Crevassant nos égoïsmes endurcis ? Et si c’était notre vraie vie Celle qu’on a mutilée et tuée ? Fraternel, mon rêve dit et redit : « Détruisez la citadelle nostalgie Regardez autre chose que vos nombrils » C’est bon et doux les autres, la vie Si on savait les voir et y croire Imagine sans rire de moi un instant L’improbable, incroyable, en même temps Ce rêve-là vécu par plein, plein de gens

  • Sous les pavés

    Y en a marre des évasions de frime Des grands espaces organisés Des vendeurs d’illusions subtils Qui font l’oubli à bon marché Qu’est-ce qui reste à nous gens des villes Avec nos corps atrophiés ? Nos grosses têtes sur nos cous graciles Et nos pieds qui savent plus marcher Ben nous, on a sous les pavés Sous les pavés la plage Faudrait seulement enlever les pavés Ben nous, on a sous les pavés Sous les pavés la plage Faudrait seulement enlever les pavés Y en a marre du fichage, du pointage Du flicage de l’identité Du considérable carnage Dans le cim’tière des libertés Qu’est-ce qui reste à nous les mutants…

  • Derrière ses valises

    Retranchée derrière ses valises Dans une chambre d’hôtel De peur de retrouver son corps Son corps au fond de la baignoire Elle regarde dans la glace Sa vie qui passe avec le temps La vie ne coule qu’une fois seulement Une fois seulement Dans son regard dans le miroir Reviennent des moments de bonheur Qui ont la pur’té du diamant Qui ont la dureté du temps Elle voit ses yeux qui se regardent Seuls les yeux ne vieillissent pas Transfigurant tout son visage Visage vieilli, évidemment Comment faire pour accepter ça Que la vie coule une fois, pas deux ? Se voir jeune dans le miroir Et par miracle l’être…

  • Magouille blues

    Tous les sept ans et même parfois avant On a droit au grand carnaval Au carnaval de la magouille Au grand défilé des embrouilles C’est tellement bidonnant Que ça en devient consternant Le candidat à l’Ordre Moral Avec sa gueule à faire châtrer tous les mâles Il nous parle sans rigoler De vieilles vertus desséchées Travail, Famille, Patrie, ça va changer Le Père la pudeur va nous réformer (mémé) Il nous dit dans son programme d’acier Que les mâles doivent se retirer Lui, il a quand même dérapé Trois ou quatre fois dans sa moitié Il est vrai qu’c’était pour engendrer Des bons Français à l’âme bien trempée (pépé) Magouille…

  • Nous sommes un cas

    Nous sommes un cas, nous sommes un cas Un cas pathologique Nous sommes un cas, nous sommes un cas Un cas anachronique Nous avons bien trop tardé à faire nous aussi du sud-américain Nous avons bien trop tardé à grossir les rangs de tous les faux Indiens Quand on fait de la musique, faut avoir l’esprit pratique Il faut savoir exploiter le goût immodéré des gens pour l’exotique Surtout pas se mettre en tête originalité et authenticité Aïe aïe aïe aïe ! Voilà les grands mots lâchés Aïe aïe aïe aïe ! Si on fait dans les idées On va sûrement être exclus de la fraternité des chanteurs à succès…

  • Y a qu’la foi qui sauve blues

    Oh, écoute-moi baby Et fais en ton profit Pour mieux vivre ta vie C’était un soir de manque Manque de toi, manque de tout Y’a personne, il fait froid Et surtout manque de H Manque de I, manque de J Appelle ça comme tu voudras Y’a qu’la foi qui sauve, blues Y’a qu’la foi qui sauve, babe Je me fais aborder Par un patibulaire Qui savait pas qu’j’le connaissais C’est un gus qui trimait Dans les écuries d’course À nettoyer les paddocks Il me dit “All right man Je vois bien qu’il t’en faut Un peu d’merde et tout est beau » “All right man, je lui dis Mais fais-moi un…

  • La fille que j’aime

    Parfois dans la radio J’entends ma grosse voix C’est pas souvent faut dire, Enfin ça arrive parfois Je m’dis qu’avec une voix comme ça On n’peut pas chanter l’amour Faudrait plus de trémolo Du feeling, du vibrato La fille que j’aime c’est pas la plus belle C’est pas la plus moche non plus Seulement, mystère et boule de gomme C’est pour celle-là que j’me sens un homme Quand j’la vois qui vient vers moi Ça m’fait des frissons Quand elle s’éloigne de moi J’me retrouve tout con Dans son visage, c’est merveilleux Elle a une bouche et deux yeux Et puis aussi un menton Et un nez avec un front…